blank

Le discours sur l’austérité n’est pas suivi d’effet. Le gouvernement ne donne pas l’exemple. Et lors qu’il s’agit du budget de fonctionnement des hautes institutions, la tendance est plutôt au faste.

 Ainsi, la première institution du pays, à savoir la présidence de la République, garde toujours le même standard de vie. Selon la répartition du budget de l’Etat, publiée dans le journal officiel, la présidence est dotée de plus de 8 milliards de dinars (près de 80 millions d’Euros) pour son fonctionnement. Il est vrai que la présidence de la République ne concerne pas que le chef de l’Etat et ses équipes. Elle gère également d’autres institutions de taille. C’est le cas du Haut Commissariat à l’Amazighité (HCA), de secrétariat général du gouvernement et de la garde républicaine. Chacune de ces institutions est dotée de cadres qui ont parfois le grade de ministre et d’une pléthore de fonctionnaires. A cela s’ajoute des parcs automobiles souvent bien fournis.

A ces institutions, il faut ajouter le premier ministère qui consomme un budget important. Mais ces instances ne sont les plus budgétivores. Le ministère de l’Education nationale avec ses 746,6 milliards de dinars (près de 7 milliards d’Euros) et le mieux loti, suivi de l’Intérieur et les Collectivités locales avec près de 550 milliards de dinars, suivi de la Santé (381 milliards) puis de l’Agriculture (255 milliards) et des Moudjahidines (252 milliards).

 Mais là encore, la transparence n’est pas de mise. Puisque contrairement aux usages en cours dans les pays démocratiques, le budget du ministère algérien de la Défense est inconnu. Depuis quelques années, on ne connaît pas vraiment le montant des fonds qui sont alloués à l’armée. Mais il parait qu’il est de loin le plus important en termes de dotations budgétaires.

Il faut préciser que ces montants ne concernent que les budgets de fonctionnement. Le budget d’équipement est un autre chapitre.

 Essaïd Wakli

Article précédentAide au mariage: Dérive inquisitrice
Article suivantBio-fertilisants: Oran se met au vert