petrole

Algérie : Le président et directeur général de la société nationale « Sontrach », Toufik Hakkar, a confirmé que les revenus de la société ont augmenté de 70 pour cent au cours de l’année 2021 par rapport à ce qu’elle a réalisé au cours de l’année 2020.

Toufik Hakkar a révélé que la National Hydrocarbons Company a réalisé plus de 34,5 milliards de dollars de revenus d’exportation d’hydrocarbures, contre 20 milliards de dollars en 2020, notant que le montant des exportations a augmenté de 19% au cours de l’année écoulée.

D’autre part, Hakkar a souligné, dans une interview à Alger International, que la société entend poursuivre son plan de développement des capacités de production nationales pour répondre aux besoins internes, qui enregistrent une croissance annuelle de 5%.

Nouveaux investissements et projets

Toufik Hakkar a expliqué que Sonatrach investira 40 milliards de dollars jusqu’en 2026.

08 milliards de dollars seront investis au cours de 2022, tandis que la plus grande partie de ces investissements sera dirigée vers l’exploration et la production pour maintenir les capacités nationales.

Le porte-parole a souligné la nécessité de stabiliser les prix du pétrole dans une fourchette de 70 dollars le baril, afin que la société puisse garantir et assurer le financement de ses investissements.

Le projet le plus important que la compagnie pétrolière a l’intention d’entreprendre est peut-être de retourner en Libye et d’y achever ses projets pétroliers en créant les conditions appropriées, notamment en ce qui concerne la sécurité et la sûreté des équipements.

La société cherche également à développer un champ pétrolier nouvellement découvert dans le nord du Niger, près de la frontière algérienne, afin de l’entrer dans la phase d’exploitation, selon la même source.