Grand ami de l’Algérie, le Serbe Stevan Labudovic, qui avait écumé les maquis de l’ALN avec sa caméra, lors de la guerre de libération nationale, afin de témoigner au monde de la justesse de cette cause, est décédé, hier samedi, à Belgrade.

Né en 1926, Stevan Labudovic a pu, grâce à sa camera, immortaliser des moments historiques de l`Algérie en pleine guerre de libération.

En 1959, Il décida d`entrer en Algérie, via la Tunisie, pour filmer et photographier des séquences de la guerre dans la région des Aurès.

Il avait également reçu le prix d’honneur lors du 5e Festival du film engagé d’Alger en 2014.

Ce doyen de la cinématographie yougoslave avait réalisé des reportages sur les opérations menées par l`Armée de libération nationale (ALN), et après 1962.

L.R./APS