Attention, les Algériens paieront prochainement des amendes très salées lorsqu’ils commettront des infractions au code de la route. Selon le ministre de l’Intérieur, Noureddine Bedoui,  l’amende est fixée, désormais, entre 5.000 DA et 7.000 DA. 

« Le projet de révision du code de la route récemment adopté au conseil du gouvernement a permis d’augmenter la valeur des amendes aux infractions à l’origine des accidents, notamment ceux classés au 4ème degré », a expliqué ce ministre devant le Conseil de la nation. Le même haut responsable a indiqué également que l’augmentation des amendes forfaitaires aux infractions de la route à l’origine des accidents de la circulation et la mise en place du permis à points sont les deux armes qui permettront à l’Etat de lutter avec efficacité contre le « terrorisme routier » lequel fait près de 4000 morts par an en Algérie.

En plus, les accidents de la route coûtent à « l’Etat 100 milliards de dinars », à savoir près d’un milliard de dollars, déplore enfin le ministre de l’Intérieur.