Paris : manifestation pour dénoncer le gaspillage de l’argent du contribuable algérien

0
Advertisement

Des Algériens de France sont en colère contre l’Ambassade d’Algérie à Paris. Ils dénoncent « le gaspillage de l’argent public » de la part de l’ambassadeur, Missoum Sbih, qui organise aujourd’hui un dîner pour fêter l’anniversaire du 1er Novembre.

 

Selon le site « algériepatriotique.com », le Mouvement citoyen algérien en France (MCAF) et du Consearisil national de l’immigration (CNI) à un rassemblement «républicain». Il aura lieu à l’entrée du pavillon Dauphine, près de l’endroit où l’ambassadeur algérien Missoum Sbih offrira un dîner à ses centaines de convives triés sur le volet. Ce rassemblement sera ponctué d’une minute de silence «à la mémoire de nos valeureux martyrs», précisent les deux organisations dans un communiqué, ajoute la source.

 

Le but de cette action, souligne-t-on, est de dénoncer le «gaspillage» de l’argent du contribuable algérien dans des «mascarades» qui ne sont d’aucune utilité pour le pays.

 

Ironiques, les rédacteurs du communiqué précisent que pour assister au festin, il faut «être algérien exclusivement, humilié au moins une fois pendant les 5 dernières années dans un consulat ou aéroport, avoir payé plus de 600 euros son billet d’avion pour se rendre en Algérie cette année, être cadre algérien établi en France depuis plus de 5 ans et n’être jamais convié à ce festin, être étudiant algérien en 2e ou 3e cycles non boursier, être docteur en médecine et avoir refait son cursus pour exercer en France, être sans papier ou avoir passé en France plus de 10 ans sans papiers, être malade hospitalisé venu d’Algérie sans prise en charge…».

 

Ce mouvement a déjà organisé, par le passé, d’autres rassemblements. L’été dernier, à titre d’exemple, des Algériens se sont soulevés contre la « hausse des prix de billets » de la compagnie Air Algérie.

E. W.

 

Article précédentAlgérie : bientôt des augmentations conséquentes de salaires pour les maires
Article suivantLes autorités saoudiennes détruisent les vestiges de l’Islam dans les villes saintes