L’arrêté interministériel du 14 mars 2018 «définissant les conditions et modalités financières, ainsi que les mécanismes de financement de la réalisation du logement promotionnel aidé (LPA)» a été publié au journal officiel. A cet effet, les prix de ces logements ont été définis d’une manière officielle.

Ces prix diffèrent d’une région à une autre. Ainsi, pour les communes relevant des wilayas d’Alger, d’Oran, d’Annaba et de Constantine les logements «collectifs» seront cédés à 250 millions de centimes pour le F2, 350 pour le F3 et 440 millions pour le F4.

Ces tarifs ont, d’ailleurs, été révélés par le ministère de l’Habitat au mois de janvier dernier, mais ce département n’avait pas précisé à l’époque que cela concernait exclusivement ces quatre wilayas.

Les autres wilayas bénéficieront de tarifs moins élevés. Les communes relevant des Hauts-Plateaux, ainsi que les chefs-lieux des wilayas du Sud  sont concernés par la formule « LPA collectif et semi collectif ». Les prix fixés sont de 220 millions pour le F2, 310 pour le F3 et 390 pour le F4, soit une différence qui oscille entre 30 et 50 millions comparativement aux logements situés dans les grandes villes du pays.

Par ailleurs, et concernant les communes relevant des wilayas du Sud, les autorités ont prévu la construction de «logement individuel avec cour et terrasse accessible, en clos et couvert», d’un cout de 260 millions de centimes. Pour ce qui est du reste des communes du territoire national, les prix sont de 230 millions pour le F2, 330 pour le F3 et 410 millions de centimes pour le F4.

En dernier lieu, il convient de rappeler que les souscripteurs au logement LPA bénéficieront, pour ceux qui ont un revenu mensuel inférieur ou égal à quatre fois le salaire national minimum garanti (SNMG), d’une aide de 700 000 dinars (70 millions de centimes). Il est prévu la construction de 70 000 logements de ce type sur tout le territoire national.

Elyas nour

Logement / Tous les détails sur les prix du LPA
Notez cet article