Par F | août 21, 2012 9:55

Cliquez sur l'image pour agrandir

Quoi de plus innocent que cette image d’une famille attablée autour d’un bon repas ? Vous ne voyez pas ?

Aux mains de chaque personnage, un verre de Coca-cola. Sur la table, l’eau a été remplacée par la boisson symbole de la domination culturelle américaine.

Plusieurs problèmes éthiques surviennent face à cette utilisation de la publicité. Coca- cola et la sous-culture de masse sont partout, partagent vos moments en famille et vos repas heureux.

Mais plus encore, Coca-cola se substitue à l’eau, ce liquide dont notre corps est en majorité composé et sans lequel il ne peut survivre bien longtemps.

Cette publicité modifie les habitudes alimentaires des Algériens pour le pire, et c’est là tout le problème.

En Algérie en 2010, 49% des femmes et 37% des hommes souffraient de surpoids, selon l’Organisation Mondiale de la Santé.

A l’origine de ces chiffres alarmants, un équilibre alimentaire médiocre qui se traduit par des habitudes très nuisibles, encouragées par des multi-nationales dont les intérêts sont le profit, et non la santé des gens.

En plus de générer un malaise et un mal-être, les personnes en situation de surpoids sont bien plus vulnérables que les autres : plus de risque de maladie cardio-vasculaire, de diabète et de complications respiratoires.

Comment y remédier ? En changeant en profondeur sa façon de se nourrir, de faire ses courses, de cuisiner.

En somme, accepter de changer sa façon de consommer, manger mieux pour être en meilleure santé.

Consultez la suite de notre dossier surpoids :

Une maladie qui ne dit pas son nom

S’exercer lorsqu’on est en surpoids 

Lutter contre la prise de poids

Sarah Haderbache



  • Articles liés

  • Derniers articles

  • Réagissez

    Connexion

    Email
    Print