• Par F | janvier 30, 2013 12:25
    fresque-hijab-france-source-france24

    C’est le péché mignon des médias français : les sondages sur la légendaire intolérance des musulmans. Les musulmans, ces extra-terrestres qui ont débarqué d’une autre planète inconnue et inexplorée,  intriguent toujours les plumitifs. Et pour décrypter leur comportement, leur mœurs et, surtout, leur étrange spiritualité, rien ne vaut qu’une succession de sondages aussi bouleversants les uns que les autres.

    Ces sondages qui indiquent tous que les musulmans sont mal-perçus, craints et rarement intégrés à la bonne et civilisée société française. Les musulmans, leur intolérance, leur intégrisme, leur violence anthropologique, suscitent toujours la peur, la terreur et l’inquiétude. Du Monde jusqu’au Figaro, les quotidiens français n’ont presque jamais publié un sondage qui contredit cette vision sinistre. Le dernier sondage réalisé par Ipsos pour Le Monde, le Centre de recherches politiques de Sciences Po et la Fondation française Jean-Jaurès, révèle, une fois encore, que  la majorité des français, à savoir  74 % des personnes interrogées,  estiment que l’islam est une religion « intolérante » et qu’il n’est pas compatible avec les valeurs de la société française.  Ils sont 42%  qui considèrent les musulmans plutôt comme une menace. L’année dernière, un autre sondage, commandé et publié cette fois-ci par Le Figaro, l’autre grand quotidien français, a indiqué que 43%  des Français considère aussi l’Islam comme une menace.

    Oui, une menace parce que leur culte exacerbe au moment où le progrès scientifique efface toute trace de spiritualité. Une menace parce qu’ils prient chaque jour un Dieu transcendant qui ne vend pas des actions à la bourse. Ils sont une menace, parce qu’ils seraient naturellement violents puisqu’ils leur instrument de musique préféré serait la Kalachnikov. Oussama Ben Laden et Mohamed Merah, voici leurs leaders qui les guident dans ce tunnel ténébreux qui est la modernité.   La  société française ne peut donc jamais les accepter. Cette société bercée par ses certitudes morales et ses convictions philosophiques. Mais que connait réellement la société française de l’Islam ? A-t-elle réellement entendu parler d’Averroès ? Que connait-elle de la science d’Avicenne et de l’art érotique de Nefsaoui ? Que savent les Français des merveilles de Cordoue ou des trésors passés de Bagdad ? Pour répondre à ces questions, aucun média français n’a commandé le moindre sondage. Ces questions n’interpellent, visiblement, même pas ses instituts de sondage qui ne connaissent de l’Islam que ses groupes radicaux ou ses pauvres jeunes mafieux des Banlieues. Justement, ces banlieues, des univers sociaux mystifiés, pourquoi ne font-elles pas la Une de la presse française lorsque beaucoup de ses enfants réussissent une carrière exceptionnelle ? Combien de Mohamed sont devenus des chefs d’entreprises et qui créent de l’emploi dans cette douce France ? Ces musulmans, dont on entend jamais parler dans les sondages du Monde et du Figaro, n’ont aucune voix au chapitre. Et pourtant, eux-aussi, ils sont musulmans. Mais des musulmans qui réussissent, ça ne plait pas beaucoup…



  • Articles liés

  • PUB

  • Derniers articles

  • Réagissez

    Connexion

    Email
    Print