Créée il y a tout juste trois mois, l’association Ajouad, Algérie Mémoires qui se fixe comme objectif un travail de mémoire sur les victimes de la décennie noire, les connues comme les anonymes, a organisé dimanche 27 mars sa première grande action : Une journée contre l’oubli à travers un grand concert de musique au Cabaret Sauvage à Paris. Plusieurs artistes de la scène nationale et internationale ont répondu présents à titre gracieux. Environ 500 personnes ont fait le déplacement.

Cette action de Ajouad était prévue dans le cadre d’une initiative de soutien à des associations algériennes qui viennent en aide aux personnes victimes de traumatismes psychologiques liés à la décennie noire. La recette servira, selon les organisateurs, à apporter un soutien financier à ces associations.

Reportage :