Le général‑major à la retraite Khaled Nezzar, ancien homme fort en Algérie, a été auditionné, vendredi par la justice suisse à Genève, selon l’avocat Philip Grant, responsable de l’ONG Trial.

Le membre fondateur du parti «Rashad» l’une des ailes de l’opposition algérienne à l’étranger, et l’ancien diplomate Mohamed Larbi Zitout a révélé hier, que les autorités de sécurité suisses ont arrêté jeudi 20/10 l’ex-général de la défense algérienne Khalid Nizar dans sa résidence dans le luxueux hôtel Beau Rivage (Hôtel Beau Rivage) dans la ville de Genève, suite à une demande des procureurs fédéraux suisse pour des accusations de crime de guerres lancées par des algériens résidant en Suisse et en Europe.
L’ancien ministre de la Défense a été maintenu en garde à vue durant 36 heures, avant d’être entendu par le juge.

Cette nouvelle a été publiée sur la page personnelle du diplomate sur le réseau social de Facebook. A rappeler que Trial avait aussi déposé une plainte contre Khaled Nezzar pour des « violations des droits de l’homme », durant les années 1990 en Algérie.

Le général-major a été libéré vendredi et son passeport lui a été restitué. Il s’est engagé à répondre à toutes les convocations futures de la justice suisse.

La Tribune de Genève