7 Algériens décrochent une bourse d’études pour les universités US

0
403

Lu sur Liberté

L’ambassadeur des États-Unis en Algérie, Henry S. Ensher, a donné, mercredi, au siège de l’ambassade, une conférence de presse consacrée au programme “Leaders de demain” en présence de 7 lauréats. 

“Les étudiants ont bénéficié de bourses d’études dans les universités américaines, au Caire et au Liban”, a déclaré l’ambassadeur. Selon ce dernier, le gouvernement US a déboursé 1,5 million de dollars pour soutenir le programme. Pour cette année, l’Algérie s’est taillé la part du lion sur les 21 sélectionnés dans toute la région Mena. Les heureux gagnants sont issus des  4 coins du pays, car le concours est national. Les lauréats n’ont pas caché leur enthousiasme d’avoir décroché cette bourse sur des centaines de prétendants.

Car, pour bénéficier d’un tel programme, les étudiants ont postulé sur le site de l’ambassade qui publie les annonces dès qu’une bourse est ouverte. Ajouter à cela, les étudiants doivent remplir un formulaire qui est soumis à un panel qui sélectionne les candidats. L’ambassade exige des candidats la détention du Tofel et du SIT. Outre la maîtrise de l’anglais, le choix se fait, aussi, selon le cursus scolaire du postulant et son engagement dans sa communauté.

Les prétendants à la bourse doivent, également, passer un entretien au niveau de l’ambassade.  “Je suis très fier d’avoir été choisi. Faire des études dans des universités américaines est une chance inouïe”, reconnaît un lauréat, néanmoins avec une pointe de regret. “Je suis à ma seconde année à l’université américaine du Caire, option informatique. À la fin de ma formation, je risque de rester au chômage car en Algérie nous n’avons pas d’équivalence”, regrette-t-il.

“Leaders de demain” est un programme qui s’inscrit dans le cadre de l’initiative de partenariat au Moyen-Orient (Mepi), destiné aux lycéens compétents et motivés issus de milieux modestes de la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord (Mena). Le programme offre des bourses d’études universitaires de 4 ans et des stages dans des établissements d’enseignement supérieur au Moyen-Orient. L’objectif principal du programme est de former un groupe de dirigeants ayant un grand sens civique, intellectuellement capables et professionnellement qualifiés.

Djazia Safta