La direction générale de la sûreté nationale (DGSN) va procéder à une grosse campagne de recrutement de personnel civil. Pas moins de 2 526 postes sont à pourvoir dans différents secteurs, a-t-on appris ce dimanche à travers une campagne publicitaire. 

L’information est parue dimanche matin dans un quotidien étatique. Un encart publicitaire contenait un avis de recrutement, dans lequel figurent tous les détails relatifs à l’opération. Cette annonce intervient peu après la campagne lancée dans le sud du pays pour le recrutement de policiers. Mais cette fois-ci, ce sont des employés pour l’administration et d’autres services qui sont recherchés.

Les plus concernés par cette recherche de personnel sont les travailleurs du secteur de la santé. La police veut recruter pas moins de 1 319 personnes, réparties entre médecins, médecins spécialistes, psychologues, infirmiers et autres, ce qui représente près de 50 % de la totalité des postes à pourvoir. La DGSN veut notamment recruter 148 médecins généralistes.

Le second plus gros contingent de cette opération concerne l’administration que la police veut renforcer avec 658 personnes, dont 159 administrateurs et 130 agents de saisie. D’autres secteurs d’activité sont également concernés par cette campagne de recrutement. On peut citer l’informatique avec 134 postes, les statistiques et l’analyse économique (13), la documentation et les archives (66), l’enseignement et le sport (35), l’habitat et l’urbanisme (156), les travaux publiques (63), la transmission(44), les services vétérinaires (36) et enfin les ressources en eau avec 2 postes. La police compte donc se renforcer d’une manière très importante. Au vu des salaires, plutôt intéressants, que propose ce corps, l’engouement risque d’être au rendez-vous. Par ailleurs, le recrutement concerne apparemment tout le territoire national.

Elyas Nour