banque algérie monnaie
banque algérie

Les pressions des organisations patronales commencent à porter leurs fruits. Le gouvernement est apparemment, sur le point d’accepter le retour partiel du crédit à la consommation.

Selon le Président du Forum des chefs d’Entreprises, Réda Hamiani, cité par le quotidien arabophone El-Khabar, le gouvernement a accepté dans le fond, le retour du crédit à la consommation pour « les produits algériens ». Autrement dit, le recours au crédit ne sera possible que pour les biens produits en Algérie. Cela vise « à encourager le produit national », précisera Reda Hamiani, qui a cité l’exemple de nouveaux mariés qui pourront recourir au crédit pour meubler leurs maisons.

Parmi les produits qui seront concernés, on trouve le mobilier produit localement et l’électroménager. Seront donc exclus de ces mesures les véhicules, produit phare qui attire le crédit à la consommation. L’annonce de cette mesure pourra intervenir dès la prochaine Tripartite. Pour se préparer à cette éventualité, la Banque d’Algérie met en place depuis quelques jours, une centrale pour prévenir les risques de surendettement des ménages. C’est ce qu’a déclaré ce lundi matin sur les ondes de la radio publique un responsable de cette institution. Selon ce dernier, l’Etat veut éviter le surendettement, souvent synonyme de beaucoup de problèmes sociaux.

Le crédit à la consommation a été officiellement supprimé lors de la Loi de Finances 2009. N’est autorisé actuellement que le crédit immobilier qui consiste à acquérir un bien immobilier. Il faut préciser que si le crédit à la consommation est rétabli, cela ne sera possible qu’à partir de janvier 2014. La mesure sera introduite dans la Loi de Finances 2014.

E. W.