Rachid Nekkaz commence sur les chapeaux de roues sa campagne pour l’élection présidentielle de 2014. L’homme qui a abandonné sa nationalité française pour se consacrer à son combat politique en Algérie  a commencé par plaider en faveur de la suppression du service militaire obligatoire. 

Celui qui se présente comme étant le « candidat de la Jeunesse et du Changement à l’élection présidentielle de 2014 » propose effectivement de supprimer le service militaire obligatoire et de le transformer en un service civique de 12 mois, a-t-il fait savoir sur sa page Facebook dédiée à son engagement politique. Rachid Nekkaz, un homme d’affaires établi en France qui a tenté en 2007 de se présenter à l’élection présidentielle française , affirme également qu’il veut faire « évoluer l’armée algérienne vers une armée de métier (professionnelle) dont la priorité essentielle sera la défense des frontières avec nos voisins africains, sources de grande instabilité pour l’Algérie », a-t-il expliqué.

D’autre part,  il s’engage aussi à promouvoir une industrie militaire algérienne. A travers ces propositions, Rachid Nekkaz envisage vraisemblablement de séduire un grand nombre de jeunes algériens qui demeurent étouffés par le service militaire obligatoire. Beaucoup d’entre eux n’arrivent toujours pas à trouver un emploi et à s’épanouir dans leur vie s’ils n’accomplissent pas ce service militaire d’une durée de 12 mois. Il est à rappeler que plusieurs parlementaires algériens ont tenté d’interpeller les autorités politiques au sujet du malaise que suscite le service militaire au sein de la jeunesse algérienne. En vain car aucune mesure n’a été discutée pour réduire ou revoir ce service national qui est obligatoire en Algérie pour tous les hommes âgés de 19 ans révolus.