L’annonce du FLN concernant la candidature d’Abdelaziz Bouteflika, a été largement reprise par les médias internationaux. Le soutien offert à l’actuel président algérien a surpris à l’étranger, en raison de ses problèmes de santé, ou de sa longévité à la tête de l’Etat Algérien. Tour d’horizon des titres étrangers. 

Neutralité, avec…une petite interrogation. Un 4e mandat pour Bouteflika, est-ce raisonnable ?  S’il fallait résumer l’analyse faite par les journaux étrangers ce matin au sujet de la dernière annonce du FLN, ces quelques mots suffiraient. En effet, bien qu’attendue, cette décision a tout de même étonné plus d’une rédaction pour différentes raisons : les derniers problèmes de santé du président, son âge et surtout son record de longévité à cette fonction.

C’est surtout la presse française qui s’est intéressée à la candidature de Bouteflika. Il faut dire qu’elle a suivi de près l’évolution de l’état de santé du président algérien, puisque ce dernier a passé un long séjour à Paris pour ses soins et sa convalescence, lorsqu’il a été victime d’un accident vasculaire.

Malade mais pas irresponsable

Algérie : Bouteflika tiendra-t-il le choc ? peut-on lire sur Afrik.com. Le pure player est sans doute le plus incisif, et n’hésite pas à s’interroger sur les capacités du Président à assurer un énième mandat, alors qu’il a vécu une année très difficile.

« Même s’il a officiellement été désigné ce samedi par son parti, sa fragile santé lui permettra-t-elle de diriger à nouveau l’Algérie minée par le chômage et les tensions sociales ? Rien n’est moins sûr », s’interroge Afrik.com.

Depuis sa première hospitalisation il a fait très peu d’apparitions, ce qui ne rassure ni l’Algérie, ni l’étranger. La maladie de Bouteflika n’inquiète donc pas seulement les Algériens, et les médias internationaux n’ont pas hésité à insister sur l’affaiblissement physique du président. « Malgré ses problèmes de santé, le dirigeant algérien actuellement en convalescence devrait briguer en 2014 un quatrième mandat à la tête du pays », écrit le Point.

« L’ancien président américain Franklin Roosevelt a été élu à quatre reprises alors qu’il se déplaçait en chaise roulante », a souligné le chef du FLN, qui cherchait à battre en brèche l’idée, défendue par des partis d’opposition, selon laquelle les ennuis de santé de M. Bouteflika ont fragilisé l’hypothèse d’un nouveau mandat », reprend dans son article FranceTV info.

Mandats à répétition

Le Figaro rappelle de son côté qu’Abdelaziz Bouteflika a enchaîné les mandats présidentiels et compte poursuivre son record jusqu’en 2014 :

« La limitation du nombre de mandats présidentiels a été supprimée par une révision partielle de la Constitution en novembre 2008, qui a permis à Bouteflika de briguer un troisième quinquennat en avril 2009. Abdelaziz Bouteflika, âgé de 76 ans, est au pouvoir depuis 1999 » rappelle le Figaro.

Algérie : Bouteflika, 76 ans, en lice pour un 4e mandat présidentiel, titre Le Parisien qui lui aussi a tenu à insister sur l’âge du Président.

Chez RFI, on commente surtout le rôle du FLN dans cette prochaine élection, la volonté de se ranger derrière Bouteflika et ce en dépit des divisions que connait actuellement le parti. « L’entourage présidentiel ne veut absolument pas perdre la main sur cette superbe machine électorale », estime alors Adlene Meddi, le rédacteur en chef d’El Watan Weekend au micro de RFI.

Notez cet article