L’humour d’Abdelmalek Sellal fait encore parler de lui. Et cette fois-ci, les blagues de l’ex Premier ministre, et actuel directeur de campagne de Bouteflika, ne font plus rire personne en Algérie. Pis encore, elles commencent à choquer l’opinion publique. Preuve en est, la dernière blague de Sellal sur les « chaouis » a soulevé l’indignation générale. 

En effet, vendredi soir, lors d’une rencontre qui a regroupé tous les cadres et responsables de la campagne électorale d’Abdelaziz Bouteflika, Sellal a profité de cette occasion pour remonter le moral des troupes en prévision de l’incontournable rendez-vous électoral du 17 avril prochain. Et pour booster les fidèles soldats du 4e mandat, Sellal avait pensé qu’un peu d’humour ferait une bonne recette. Malheureusement, en donnant l’accolade à un cadre originaire de la région des Aurès, Sellal avait  « craché » une blague qui a rapidement défrayé la chronique.

http://www.youtube.com/watch?v=9CtHlPwmXKg

L’ex Premier ministre, originaire de la wilaya de Constantine, la capitale de l’est du pays, a tourné en dérision les origines chaouies de son interlocuteur. « Tu sais ce qu’on dit à Constantine ? Le Chaoui hacha razk rabi », lâche ainsi Sellal sans savoir qu’une caméra de télévision privée, en l’occurrence, celle d’Ennahar TV, le filmait en cachette. Et depuis la diffusion de ce passage, le web algérien s’enflamme. Certains Algériens originaires de la région des Aurès ont exigé des excuses publiques de la part de Sellal. D’autres l’ont menacé s’il se rendait dans les régions chaouies. On l’a bien compris, Sellal est, à nouveau, au coeur d’une vive polémique.

Et le directeur de campagne d’Abdelaziz Bouteflika n’a pas hésité à réagir rapidement pour expliquer ses propos. « J’aime les Algériens et j’aime blaguer avec eux. J’ai beaucoup d’amis parmi les chaouis et à Batna. Je respecte tous les Algériens. Mais certains tentent de pourrir cette campagne électorale. Allah Yahdihoum », a-t-il déclaré samedi à ce propos au micro de la chaîne de télévision Ennahar TV.

Notez cet article