Depuis quelques jours, le Premier ministre par intérim, Youcef Yousfi joue le pompier du système. Lui qui a pour habitude de s’occuper des problèmes beaucoup plus techniques est chargé, depuis quelques jours, d’éteindre les feux qui allument le pays dans plusieurs régions.

Après avoir été envoyé d’urgence à Ghardaïa où il s’est contenté de promesses de lendemains meilleurs, Youcef Yousfi est parti aujourd’hui à Batna pour tenter de circonscrire un incendie allumé par Abdelmalek Sellal lui-même. Car, en prononçant une blague de trop sur les chaouis, l’ancien premier ministre ne s’attendais certainement pas à ce que le problème s’amplifie. Pis, de petites dénonciations, la population locale exprime de plus en plus sa colère dans la rue. C’était le cas hier dans plusieurs régions de l’immense pays chaoui.

Youcef Yousfi, enfant de la région, a donc improvisé une « visite de travail » à Batna. « Sellal n’a rien contre les chaouis », a-t-il notamment tenté de rassurer. Accompagné de Tayeb Belaïz, ministre de l’Intérieur, le Premier ministre par intérim, qui jouit d’une bonne réputation, a même tenté de banaliser la blague de son prédécesseur. « Sellal est un homme populaire qui aime plaisanter », a-t-il encore ajouté. « Connaissant l’homme, qui est un ami, je puis assurer qu’il n’y a vraiment pas lieu d’amplifier les choses, d’autant que M. Sellal a énormément de respect pour les habitants de cette région », a dit Yousfi.

Pour ne rien dévoiler de ses intentions, le premier ministre tente d’expliquer, selon l’APS, que la visite n’a rien à voir avec l’incident provoqué par Sellal. « Je en suis venu pour calmer quoi que ce soit ou pour régler un problème, car nous considérons qu’il n’y a pas de problème », dit-il. « Nous sommes venus directement de Ghardaïa pour nous enquérir de la problématique de l’eau potable à Batna, où la sécheresse a sévi pendant deux ans, et pour mesurer l’impact du système de Beni Haroun dans l’amélioration de la situation en matière de ressources en eau », a justifié Mr Yousfi.

Qui va croire Youcef Yousfi ?

Essaïd Wakli