Après les joueurs de l’équipe nationale de football c’est autour du champion du monde Mesut Özil de faire l’objet d’une folle rumeur sur le versement de ses primes pour venir en aide aux habitants de la bande de Gaza.

C’est le Middle East Monitor qui a sorti l’information : l’Allemand Mesut Özil, sacré champion du monde dimanche, a décidé de faire don de ses primes aux habitants de la bande de Gaza, cibles des bombardements israéliens depuis une semaine. En tout ce sont pas moins de 450.000 euros que le milieu offensif de la Mannschaft reverse aux Gazaouis, précise le journal basé à Londres. Pourquoi un tel élan de générosité de la part du joueur allemand ? Özil est un militant pro-palestinien, il a refusé de serrer la main d’un représentant officiel de la FIFA en raison de son soutien pour Israël, affirme Middle East Monitor. L’information a très vite agitée la toile, les internautes relayant le geste généreux de l’ancien Madrilène.

Advertisement

Mais la rumeur n’a pas fait long feu avant d’être démentie. Comme les Verts, dont les propos sur Gaza ont été déformés à leur retour du Brésil, Mesut Özil a été victime d’une désinformation portant sur ses primes du Mondial 2014. Mercredi soir, l’agent du joueur d’Arsenal a tenu à rétablir la vérité : son poulain a fait un don à une association caritative brésilienne et non pas gazaouie. “Cette information stipulant que Mesut a donné de l’argent à la bande de Gaza n’est pas vraie. Peut-être le fera-t-il dans l’avenir, qui sait ? Aujourd’hui, il est en vacances, il a simplement fait don à des associations qui s’occupent d’enfants malades au Brésil”, a ainsi démenti Roland Eitel à l’agence de presse AP.

Quelques minutes après cette déclaration, Mesut Özil emboîtait le pas à son agent en relayant son geste envers les enfants brésiliens sur son compte Facebook, suivi par plus de 22 millions de fans. L’international allemand, d’origine turque, a ainsi posté mercredi soir une photo, le montrant entouré d’enfants, accompagnée du message suivant : “Avant le début du Mondial j’ai soutenu l’intervention chirurgicale sur 11 enfants. Etant donné que notre victoire au Mondial n’est pas le fruit seulement de 11 joueurs mais de toute l’équipe, j’ai décidé de passer à 23 [ndlr enfants à aider]. c’est un gest personnel de remerciement pour l’hospitalité du peuple brésilien”.