Importés à hauteur de 80%, les prix des vêtements pour enfants cette année à l’occasion de l’Aïd El Fitr, attendu dans quelques jours, ont augmenté de 10 à 15% par rapport à l’année dernière pour la même circonstance. C’est ce qu’a affirmé hier El Hadj Tahar Boulanouar, porte-parole de l’Union générale des commerçants et artisans algériens (UGCCA) dans une conférence de presse à Alger.

A quelques jours de la célébration de l’Aïd El Fitr marquant la rupture du mois de ramadhan, et en pleine euphorie du rituel achat vestimentaire, particulièrement pour les enfants, pour fêter cette occasion religieuse, l’Union générale des commerçants et artisans algériens (UGCCA) de l’aile de El Hadj Tahar Boulanouar a organisé en fin de matinée en son siège sis à Belouizdad, Alger, une conférence sur le marché des vêtements en Algérie, notamment ceux pour enfants.

Animant la conférence, M. Boulanouar a fait savoir que 50% des vêtements pour enfants sont commercialisés à l’occasion de l’Aïd El Fitr et de la rentrée scolaire. Lors de ces deux occasions, poursuivra le conférencier, les familles algériennes débourseront environ 100 milliards DA dans les achats vestimentaires pour leur progéniture.

Lire la suite sur Le Jour d’Algérie

Notez cet article