Zakat El Fitr : Les Algériens sont appelés à verser 100 Da par personne

0
687

Le ministère des Affaires religieuses et des Wakfs vient de préciser le montant de Zakat El Fitr, une pratique recommandée par la religion musulmane et qui marque souvent la fin du Ramadhan. Chaque musulman est appelé à verser, cette année, 100 DA par personne, ce qui représente l’équivalent de 2kg de nourriture.

Dans un communiqué rendu public mardi dernier, le ministère des Affaires religieuses et des wakfs a appelé les imams des mosquées et les comités religieux à se charger de la récolte des fonds afin de venir en aide, à travers cette aumône recommandée par la charia musulmane, aux pauvres et de leur permettre de passer la fête de l’Aïd-el-fitr dans de meilleures conditions.

Zakat-el-fitr est une pratique très recommandable (Sounna), mais qui n’est pas imposable (Fardh).  Cette somme d’argent versée par les croyants a pour visée, sur le plan individuel, de purifier chaque croyant(e) de tout ce qui aurait pu entacher son jeûne, tels que des propos obscènes, des écart de conduite ou autres.

Zakat El Fitr, ou aumône de la rupture du jeûne, qui est généralement faite après la fin du mois de Ramadan, le jour de l’Aïd El Fitr, permet, sur le plan social, de venir en aide aux pauvres afin de leur permettre de passer une fête de l’aid el Fitr à l’abri du besoin, conformément au hadith du prophète QSSSL : « Épargnez-leur la mendicité le jour de l’Aïd. ».

Le montant de Zakat el Fitr est fixé chaque année par le ministère des Affaires religieuses à Alger, et ce en fonction de plusieurs critères sociaux. Cette année, le ministère des Affaires religieuses a fixé le montant à 100 DA par personne, soit l’équivalent de 2kg de nourriture.

Le communiqué du ministère précise que la collecte de cette pratique sunnite incombe aux imams des mosquées de l’ensemble du territoire, qui sont chargés de procéder à la collecte en collaboration avec les différents comités religieux dès le 15ème jour du mois de Ramadhan. Ce n’est que durant les deux jours de l’Aid que l’argent récolté sera équitablement versé aux personnes jugées dans le besoin.