Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a renouvelé jeudi l’engagement du président Bouteflika à garantir une répartition équitable des richesses.

S’exprimant lors de l’ouverture des travaux de la 17e tripartite, jeudi, à Alger, le premier ministre a assuré que la politique de subvention des produits de large consommation sera maintenue par l’État, pour soutenir les classes défavorisées et garantir une répartition équitable des richesses. « C’est le serment du président de la République quand il s’est présenté aux élections présidentielles, et aussi celui des martyrs », a assuré M. Sellal.

Le premier ministre a à ce titre relevé que 30% du PIB de l’Algérie – soit environ 60 milliards de dollars américains – sont affectés chaque année aux transferts sociaux.

La tripartite, qui réunit le gouvernement, l’UGTA et le patronat, se penchera sur plusieurs questions, dont l’évaluation de la mise en œuvre des recommandations relatives au pacte économique de croissance. La relance du crédit à la consommation pour les produits nationaux est également à l’ordre du jour de cette rencontre. Enfin, plusieurs textes législatifs seront étudiés, pour décider de leur modification ou de leur abrogation.

Notez cet article