mohamed VI

Une nouvelle fois, le Roi du Maroc ne veut rien lâcher. Mohamed VI réclame toujours les territoires du Sahara Occidental, même s’il propose, en contrepartie, la dotation de la région d’une « large autonomie ».

Plus grave que cela, le souverain marocain tente d’impliquer l’Algérie. « Faute de faire assumer sa responsabilité à l’Algérie (…), il n’y aura pas de solution », a dit Mohamed VI.  Pour lui, « le Maroc ne peut pas faire plus de concessions ». Il « n’acceptera jamais que sa souveraineté soit l’otage de conceptions idéologiques et d’orientations stéréotypées de certains fonctionnaires internationaux », a-t-il ajouté, sans plus de précision.

« Le choix du royaume d’ouvrir la porte à la négociation ne portait et ne portera en aucune manière sur sa souveraineté », a-t-il souligné précisant que « l’initiative d’autonomie est le maximum que le Maroc puisse offrir ». « Le Maroc restera dans son Sahara et le Sahara demeurera dans son Maroc jusqu’à la fin des temps », a affirmé le souverain dans un discours à l’occasion du 39e anniversaire de la « Marche verte » sur le Sahara occidental, rapporte l’AFP.

L’allocution de Mohamed VI intervient à un moment où le Makhzen est accusé d’avoir espionné Christopher Ross, l’envoyé spécial de l’ONU pour la région. Ce dernier a demandé à l’ONU d’intégrer la question des Droits de l’Homme dans sa mission.

E. W.

Notez cet article