Les frères Chérif et Saïd Kouachi, les deux Français d’origine algérienne auteurs de l’attentat sanglant contre le journal Charlie Hebdo, « n’ont pas de liens avec l’Algérie », a déclaré dimanche Ramtane Lamamra, le ministre des Affaires étrangères.

« Ils ne se sont jamais préoccupés d’avoir des documents algériens, même si leur père, lui, en a eus à un certain moment », a expliqué M. Lamamra, interrogé par la radio RFI à Paris, où il a participé à la grande marche contre le terrorisme. « Il est important de ne pas identifier les citoyens français par leur origine », a-t-il estimé. « Même quand on le fait de bonne foi, il s’agit souvent d’un premier pas vers des amalgames. Donc il faut savoir raison garder et considérer que ces jeunes ont suivi un parcours psychologique comme tous les autres jeunes gens qui vivraient dans des conditions similaires dans la société française ».

Lire l’intégralité de l’article sur Le Matindz

Notez cet article