Des étudiants de Béni-Messous manifestent devant le MESRS: Cinq étudiants interpellés

0
362

Actualisé à 14h 52: Les cinq étudiants interpellés par la police ont été libérés. Nous apprenons également que deux manifestants ont été blessés lors des accrochages avec les forces de l’ordre. Ayant enfin réussi à arracher une entrevue avec les responsables du ministère, les étudiants ont procédé à la désignation de trois délégués chargés de remettre leur plateforme de revendications.

Actualisé à 12h46: Cinq étudiants ont été interpellés par la police

Un sit-in de protestation est organisé, en ce moment même, devant le siège du ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique par les étudiants du département des langues étrangères de la faculté de Beni-Messous, à Alger.

Ces dizaines d’étudiants viennent d’être rejoints par leurs camarades venus par bus de l’université de Tizi Ouzou. Ces étudiants demandent à rencontrer le ministre de tutelle pour lui transmettre une plateforme de revendications, essentiellement pédagogiques. Les jeunes étudiants réclament, entre-autres revendications, l’augmentation des postes d’accès au Master, actuellement limités ainsi que le renforcement des encadreurs qui font cruellement défaut.

Les étudiants du département des langues étrangères demandent également d’avoir le choix dans les spécialités Master, qui leurs sont imposées. Ces mêmes universitaires réclament également l’amélioration des conditions de vie lamentables dans leurs campus universitaires. Notons que ce département est paralysé par une grève depuis cinq jours. Aucun responsable n’a daigné écouter leurs doléances. Joint par algérie-focus.com, l’un des organisateurs indique que les étudiants sont déterminés à continuer leur mouvement de grève jusqu’à ce que leurs revendications soient satisfaites.

Arezki Ibersiene