La grippe saisonnière continue de tuer en Algérie.  Au moins quatre personnes « sont décédées » à Tébessa, a reconnu le ministre de la Santé Abdelmalek Boudiaf. Mais, ce dernier, refuse de céder à la panique et relativise l’ampleur de la menace. 

« Sur les 11 personnes atteintes de grippe saisonnière et admises à l’hôpital de Tébessa, quatre sont décédées », a tenté de rassurer Abdelmalek Boudiaf.  « Les analyses soumises à l’institut pasteur ont confirmé la mort d’une personne des suites des complications liées à la grippe saisonnière. Pour les trois autres cas, les analyses élucideront, une fois les résultats connus », a expliqué le même ministre.

Il est à rappeler qu’au début de l’année 2015, la grippe saisonnière avait fait plusieurs morts dans notre pays. Rien qu’à Alger, le décès de 13 personnes, âgées et malades chroniques, ont été enregistrés du 1er au 26 janvier.  Les personnes âgées et les enfants en bas âge, qui souffrent de maladies chroniques, sont les plus confrontées à la menace de la grippe saisonnière. La vigilance est donc de mise.