Depuis l’emprisonnement arbitraire de Mehdi Benaïssa, directeur de NessPord et de la chaîne de télévision KBC, Riyad Hartouf, directeur de production à NessProd, et Nora Nedjaï, haut cadre au ministère de la Culture, une forte mobilisation se met en place pour tenter de faire fléchir la justice qui les a placés en détention depuis plusieurs jours. 

Dans ce contexte, plusieurs rassemblements sont prévus ces jours-ci en Algérie et à l’étranger pour exercer des pressions sur les autorités algériennes dans le but de libérer ces trois détenus. A Oran, ce vendredi, un grand rassemblement est prévu au niveau de la Place d’Armes à 16 H 30. De nombreux journalistes et artistes de la deuxième ville du pays se sont donnés rendez-vous pour manifester leur attachement à la liberté d’expression et réclamer la libération des trois détenus de l’affaire KBC.

Advertisement

A Béjaïa, un rassemblement sera également organisé le samedi 9 juillet au niveau de la Maison de la Culture vers 18 H 30. Cette mobilisation sera portée aussi par la communauté algérienne à l’étranger. Preuve en est, à Paris en France, un « collectif Algérien pour la libération de Mehdi BENAISSA, Ryad HARTOUF, et Nora NEDJAI » a été créé. Ce collectif a d’ores et déjà lancé un appel à la mobilisation « aux artistes, aux comédiens, aux journalistes et  toute personne soutenant le droit à la liberté d’expression et au maintien des libertés individuelles ». Un rassemblement est prévu dans ce sens le samedi 09 juillet à 14h30 devant le consulat général algérien à Paris sis au 11 Rue Argentine 75016, a-t-on appris. Cette forte mobilisation constitue une première victoire pour les soutiens des trois détenus de l’affaire KBC qui n’ont pas même pas joui de leur droit de célébrer la fête de l’Aïd El-Fitr aux côtés de leurs proches et familles.