Les caractéristiques de la population algérienne changent chaque année. L’accroissement et le vieillissement des Algériens vont de pair, tandis que les mariages diminuent. En attendant le grand recensement décennal de la population algérienne, qui aura lieu en 2018, l’Office national des statistiques (ONS) a rendu publiques les grandes caractéristiques de la population algérienne l’année écoulée.

Il en ressort ainsi que la part des personnes âgées de 60 ans et plus continue toujours sa progression, passant de 8,5% à 8,7% entre 2014 et 2015, avec un effectif de 3.484.000 personnes, dont plus de 511.000 sont âgés de 80 ans et plus. Par contre, la population en âge d’activité (15 à 59 ans) continue d’enregistrer une régression, passant ainsi de 63,1% à 62,5%, entre 2014 et 2015, alors que la part de la population âgée de moins de 15 ans poursuit également sa progression puisqu’elle passe de 28,4% à 28,8% durant la même période.

L’espérance de vie a enregistré un recul d’un dixième de point, par rapport à l’année 2014, atteignant ainsi 77,1 ans, en raison de l’augmentation en 2015 du nombre de décès atteignant les 183.000, soit un accroissement relatif de 5,2% par rapport à l’année 2014, et qui s’est traduit par l’augmentation du taux brut de mortalité qui est passé de 4,44 ‰ (pour mille) à 4,57 ‰ durant cette période.

En revanche, le nombre des mariages enregistrés a baissé par rapport à 2014 avec 369.074 unions contractées en 2015, contre 386.422 l’année d’avant, soit une baisse de 4,5%. Ainsi le taux brut de nuptialité a connu ainsi un fléchissement passant de 9,88 ‰ à 9,24 ‰ entre 2014 et 2015.

Toutefois, la population algérienne continue de progresser. L’Etat civil a ainsi enregistré 1.040.000 naissances vivantes auprès des services de l’état civil, soit une moyenne de plus de 2.800 naissances vivantes par jour, alors que la moyenne enregistrée au cours de l’année 2014 s’établissait à 2 .700 naissances/jour et celle de 2013 à 2 .600 naissances/jour.

En janvier 2016, le nombre d’Algériens était de 40,4 millions d’individus. Il atteindra les 41,2 millions d’individus en janvier 2017.

Essaïd Wakli