Education nationale/ Vers la généralisation des examens de rattrapage

0
211

Les examens de rattrapage sont appelés à être généralisés. C’est ce que l’on déduit des propos de la ministre de l’Education nationale, Nouria Benghebrit, qui a tenu  à souligner, hier, devant les députés de l’APN, la nécessité de «généraliser» ces examens au profit des élèves dont la moyenne varie entre 9 et 9.99 «afin de leur donner une autre chance de passer en classe supérieure».

La même responsable a également évoqué l’élargissement des «classes de réhabilitation scolaire» au niveau desquelles les élèves en difficultés sont pris en charge individuellement.

Mme Benghebrit s’exprimait sur le sujet du redoublement de classe par certains élèves. Même si aucun chiffre n’a été avancé à ce sujet, il est clair que le phénomène prend de l’ampleur. L’année passée, un responsable au ministère de l’Education avait révélé que 10% des élèves redoublent aux deux premières années du cycle primaire. Au collège et au lycée, la situation est plus grave: 30% des élèves refont la première année moyenne et entre 30 et 35% subissent le même sort à la première année secondaire.

Elyas Nour