La sûreté de la wilaya d’Alger a annoncé, vendredi, l’arrestation de deux individus impliqués dans les agressions survenues dans la nuit de lundi à mardi dernier, contre des ressortissants chinois au quartier dit «Boushaki», à Bab Ezzouar. Une troisième personne, en fuite, est toujours recherchée.

Dans le sillage de la tension qui prévaut dans plusieurs régions du pays, après les émeutes qui se sont déclenchées à Bejaia, des jeunes ont voulu provoquer de la confusion dans ce quartier pour pouvoir voler les commerçants chinois qui s’y sont installés depuis des années. Plusieurs d’entre eux ont été agressés à l’arme blanche. L’un d’eux s’est même vu voler son véhicule. Des habitants algériens du quartier ont intervenu pour tenter de protéger les ressortissants chinois. La police indique que des unités ont été immédiatement dépêchées sur les lieux. «L’enquête en cours a permis d’identifier deux mis en cause parmi les  auteurs de ces agressions, tandis que le troisième est toujours en état de fuite», indique la police.

Les deux individus seront poursuivis pour «association de malfaiteurs, vol par effraction d’un magasin, vol d’un véhicule (récupéré) et destruction de biens d’autrui avec circonstances aggravantes». Des chefs d’inculpation qui pourront leur valoir quelques années de prisons. La sûreté nationale signale, dans le même sillage, que «tous les biens volés ainsi que les véhicules ont été récupérés».

Elyas Nour