La capitale figure parmi les villes relativement sûres du continent malgré une criminalité qui n’a cessé de croître ces trois dernières années.  Ce qui inquiète cependant le plus, c’est l’évolution de l’indice de prolifération de la corruption et du trafic de drogues.

Si l’on croit la base de données collaborative du site américain Numbeo fournissant des classements mondiaux sur plusieurs thématiques dont la criminalité, le coût de la vie, la qualité de la vie, la pollution, le trafic routier ou encore les soins de santé, Alger continue d’être classée parmi les villes relativement sures à l’échelle régionale et continentale, en se basant sur un indice, regroupant plusieurs données, oscillant entre 0 et 120 points.

Dans son classement d’octobre 2017, le site américain a classé Alger à la 4ème place à l’échelle du Maghreb, bien mieux que la capitale libyenne, Tripoli, considérée comme étant la ville la plus exposée à la criminalité, avec un indice de 58.06, suivie du Caire (55.96), puis Casablanca (53.24). Tunis a cependant été classée à la 5ème place avec un indice de 36.11.

Avec son indice de 51.15, Alger occupe donc la 111ème place dans le classement mondial et la 15ème à l’échelle du continent, bien  après les villes de Pietermaritzburg, avec un indice de 81.97, Johannesburg, (78.63), Pretoria (78.58) et Durban (78.20) toutes en en Afrique du Sud. Vient à la 5ème place la ville de Windhoek, en Namibie, (71.45), Port Elizabeth, (70.63), Cape Town (69.54) toujours en Afrique du Sud, puis Lagos, au Nigeria avec 68.08, Dar Es-Salaam, en Tanzanie (65.80), Nairobi, au Kenya (63.03), Tripoli, en Libye (58.06), Le Caire, en Égypte (55.96), Casablanca au Maroc (53.24) et enfin Harare, au Zimbabwe avec 51.98.

Le classement publié récemment fait toutefois ressortir une évolution notable de la criminalité dans la capitale par rapport à l’année dernière, où l’indice a atteint (46.15). Le trafic de drogue avec un indice de 63.68 et la corruption (77.83), sont considérés comme étant les crimes les plus fréquents. Leur évolution n’a pas connu de ralentissement ces trois dernières années, note le même classement.

M.M.