Une collecte de fonds a été lancée en France pour la restauration de l’exceptionnel tableau du peintre orientaliste Français Gustave Guillaumet. Il s’agit bien sûr de la célèbre toile intitulée «La Famine en Algérie » peinte en 1869. Cette œuvre magistrale, qui porte en elle une partie de l’histoire tragique de la colonisation, est un des derniers témoignages de la famine qui a frappé l'Algérie il y a 150 ans.   

L’œuvre qui s’étend sur 3,20 x 2,34m et un véritable trésor historique. Confinée dans un placard du musée national Cirta à Constantine, cette dernière a perdu de sa superbe tant son état de dégradation était avancé. Avant sa découverte, on considérait que ce tableau avait disparu. Les travaux de restauration ont été estimés à 25 000 euros.

Advertisement

Quatre musées français ont lancé un appel aux dons pour financer la restauration de cette œuvre majeure du peintre Gustave Guillaumet. Ce tableau, qui décrit cette partie de l’histoire partagée avec la France, doit prendre place dans une rétrospective qui naviguera entre ces quatre musées. L’œuvre doit être présentée à l'exposition « L’Algérie de Gustave Guillaumet » à La Rochelle, du 8 juin au 17 septembre 2018, à Limoges du 19 octobre au 4 février 2019, à Roubaix au printemps 2019 et Agen durant l'été de 2019. Elle retournera ensuite en Algérie où il fera l'objet d'une présentation exceptionnelle.

Cette peinture est pratiquement le seul témoignage qui a frappé l’Algérie en 1869. Sur la toile, il est représenté des corps décharnés, des visages marqués par l’affliction. Ce magnifique tableau reflète les conséquences concrètes immortalisées dans une scène de la vie quotidienne donnant un aperçu sur la crise sanitaire et alimentaire qui a secoué l’Algérie entre 1866 et 1868, dans les premières décennies de colonisation.