Plusieurs ahmadis ont été condamnés à de la prison avec sursis par le tribunal d’Akbou, dans la wilaya de Béjaia. Si trois femmes ont été acquittées, trois autres membres de cette communauté ont par contre écopé de six mois de prison avec sursis. Le Tribunal a par ailleurs, prononcé de deux condamnations à de la prison ferme pour les accusés qui étaient absents. Les deux ahmadis devront passés six mois de prison ferme pour les chefs d’accusation d’ «offense à l’islam, collecte de fonds sans autorisation et création d’association sans autorisation».

Le procureur avait requis, lors de la tenue du procès le 29 mai dernier, six mois de prison ferme à l’encontre de chacun des membres de cette communauté. Ces Ahmadis avaient été arrêtés par les services de sécurité, au niveau de la wilaya de Bejaia, au mois de mars 2017.

Les membres de cette communauté ont subi une véritable «chasse à l’homme» à travers toutes les régions du pays. Le ministre des Affaires religieuses, Mohamed Aissa, avait même justifié l’attitude des autorités à l’endroit des Ahmadis en accusant ce qu’il a qualifié de «secte», de vouloir «précipiter» l’Algérie dans le «printemps arabe».

Selon des informations, près de 300 ahmadis ont été arrêtés par les services de sécurité depuis 2016.

Elyas Nour

Justice / De la prison avec sursis pour les Ahmadis
Notez cet article