Deux magistrats impliqués dans l'affaire dite des 701 kg de cocaïne, saisis sur le navire "Vega Mercury" au port d'Oran le 29 mai dernier ont été révoqués par le Conseil supérieur de la magistrature (CSM) qui s'est réuni en session disciplinaire. Il s'agit du procureur de Boudouaou (Boumerdes) et de son adjoint, placé depuis plusieurs jours sous mandat de dépôt. Le CSM s'est penché en tous sur les cas de 13 magistrats. Quatre ont été révoqués. En plus de ces mis en cause dans cette affaire de drogue, les deux autres décisions ont été prononcées pour d'autres motifs (conduite en état d’ébriété et insuffisance professionnelle). Si le procureur de Boudouaou et son adjoint ont été révoqués, alors qu'ils n'ont pas encore été condamnés par la justice, cela veut dire qu'ils sont sérieusement "compromis". Selon des informations, plus de 200 personnes ont été entendus par les juges en charge de cette affaire dont le principal accusé est Kamel Chikhi, dit Kamel le boucher, importateur de la viande dans laquelle était dissimulée cette énorme quantité de drogue. Mais la majorité des personnes interrogées sont impliquées, d'une manière ou d'une autre, dans les affaires liées à l'immobilier de ce même Chikhi qui est aussi un promoteur. Après avoir perquisitionné son domicile et ses bureaux, les enquêteurs ont trouvés des enregistrements vidéos de tous ses "invités" filmés donc à leur insu. C'est ainsi qu'un vaste réseau de trafic relatif aux promotions immobilières a été découvert.

Elyas Nour

Advertisement