L’Église catholique béatifie ce samedi 8 décembre, 19 de ses religieux assassinés en Algérie, entre 1994 et 1996. Cette cérémonie est une première enterre d’islam. Un représentant du pape est le ministre des Affaires religieuses Mohamed Aïssa prennent part à cette béatification à Notre-Dame de Santa-Cruz à Oran.

Les 19 religieux sont considérés par l'Église comme des martyrs. Leurs proches ont fait le déplacement en Algérie en nombre pour l'occasion. Même le frère Jean-Pierre, 94 ans, seul moine de la communauté de Tibhirine encore en vie s’est déplacé à Oran.

Advertisement

Ces 19 religieux, dont les sept moines de Tibhirine, avaient un grand attachement pour l’Algérie. Certains d’entre eux avaient même la nationalité algérienne.

Avec l’accord des autorités algériennes, l’Eglise catholique de Rome a décidé de les béatifier en Algérie, faisant de cet événement, une première en Algérie et dans tout le monde musulman.

L'office religieux de cette célébration se tient actuellement à Notre-Dame de Santa-Cruz à Oran. La cérémonie est marquée par la présence de l'envoyé du Pape François, le cardinal Giovanni Angelo Becciu, Préfet de la Congrégation des causes des saints, institution de l'Église catholique siégeant au Vatican.

Le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Mohamed Aïssa ainsi que plusieurs ambassadeurs accrédités en Algérie et autres personnalités étrangères assistent à la cérémonie.