Le déficit fédéral américain pour l’année fiscale en cours a dépassé pour la première fois de son histoire les 1.000 milliards de dollars (plus de 715 milliards d’euros), a annoncé lundi le département au Trésor.

Alors que l’année fiscale s’achève en octobre, le déficit fédéral s’est creusé de 94,3 milliards de dollars en juin (67,5 milliards d’euros) pour atteindre au total près de 1.100 milliards de dollars (près de 787 milliards d’euros), selon les chiffres annoncés par le département au Trésor.

Le déficit s’est aggravé sous l’effet combiné des sommes importantes dépensées par l’Etat pour lutter contre la récession et la crise financière, et d’une forte baisse des revenus tirés des impôts. Le coût des conflits en Afghanistan et en Irak a également pesé sur les finances publiques américaines.

AP

Article précédentLe vaccin pour la grippe A disponible en « septembre-octobre »
Article suivantTunis souhaite la relance de l'Union pour la Méditerranée