De nombreux ressortissants sont encore bloqués à Tripoli en Libye au moment où les conditions sécuritaires ne cessent de se détériorer. La fermeture de l’ambassade algérienne pour des « raisons de sécurité » a encore aggravé la situation de ces ressortissants.  Une famille algérienne en détresse lance un S.O.S.

Bendaoued Brahim, sa femme et leurs deux enfants, résident à Tripoli depuis 22 ans. Cette famille, nous apprend le bureau de la wilaya de Chlef de la Ligue algérienne pour la défense des droits de l’homme (LADDH), ont remué ciel et terre pour demander l’aide des autorités algériennes, les seules qui sont capables de les sortir du bourbier libyen. A ce titre, la  LADDH a appelé «les autorités algériennes et en particulier le ministère des Affaires étrangères algérien d’évacuer en urgence ces ressortissants algériens». «Bendaoued a confié que la situation était très difficile en Libye, surtout ces dernières semaines où des affrontements et une vague de violence impliquant des milices et des habitants de la capitale libyenne frappe le pays», indique la LADDH, avant d’ajouter que là où «les violences s’exacerbent, plusieurs algériens ont été victimes d’attaques de bandes armées».

«Nous nous sentons abandonnés, notre famille a perdu leurs moyens de subsistance, nous vivons par la grâce de Dieu», aurait, par ailleurs, confié Bendaoued Brahim à la LADDH. Le plus dur pour cette famille algérienne est que même son retour au pays ne soulagera pas ses souffrances car elle ne dispose pas d’un logement à Oued Fedda (Chlef), son village d’origine. «En mars 2014 l’ambassadeur algérien à Tripoli Mr Abed Hamid Bouzhar lui-même a envoyé une correspondance portant le N° 18 à Monsieur Aboubakr Essedik Boussetta, le Wali de Chlef le priant de prendre en charge la famille Bendaoued Brahim pour le problème de logement mais jusqu’à maintenant, aucune suite n’a été donnée à cette correspondance», indique la LADDH. Cette dernière rappelle enfin que l’Etat «a le devoir et la responsabilité de protéger toutes les ressortissants algériens à l’étranger et particulièrement, durant ces derniers mois, les ressortissants en Libye et de mettre en œuvre tous les moyens diplomatiques, humanitaires et autres pour évacuer les ressortissants algériens notamment la famille Bendaoued»

Article précédentQuel est le plus grand pays d’Afrique en superficie ?
Article suivantDéfilé du 14 juillet : l’armée algérienne sur les Champs-Elysées ? Scandale en France !