Noor, la revue de Malek Chebel qui défend un « Islam des Lumières »

0
Advertisement

Qu’est-ce que l’Islam aujourd’hui ? Quel est son message ? Que représente la civilisation musulmane culturellement et politiquement de nos jours ? C’est à cet ensemble de questions que Noor, une revue lancée par le philosophe et anthropologue des religions algérien Malek Chebel, projette de répondre.

Une petite nouvelle arrive dans les kiosques à journaux. A l’occasion du Salon du livre à Montpellier, dans le Sud de la France, Malek Chebel a présenté vendredi Noor. Avec une maquette soignée et un contenu riche, cette revue lancée le 4 mai se situe à mi-chemin entre une revue classique et un « mook », contraction de « magazine » et « book », en vogue à l’heure actuelle.

Le projet de cette revue : être le porte-voix de l’association APF pour un Islam des Lumières, créée par Malek Chebel et défendre un « Islam moderne » en puisant dans ce que les Lumières ont produit de « meilleur (progrès, humanisme) et en laissant de côté ce qu’elles ont d’anticlérical », explique l’auteur de « Changer l’Islam : dictionnaire des réformateurs musulmans des origines à nos jours ». Dans le premier éditorial de la revue, il détaille sa démarche. « L’idée est de favoriser une meilleure connaissance de l’Islam comme civilisation dans l’Histoire et à travers le monde, mais dans une approche contemporaine et proche de la vie comme elle vit aujourd’hui », écrit-il. Autrement dit, promouvoir un « Islam des Lumières » pour éclairer les sociétés en prises avec la montée de l’intégrisme religieux, notamment suite au Printemps arabe.

A travers des enquêtes, des portraits et des articles de pensées, Noor ambitionne également de relancer le dialogue inter-communautaire. Sur la couverture les deux O de Noor, « qui sont aussi ceux de l’Occident et de l’Orient », s’enchevêtrent pour évoquer symboliquement le dialogue que cette revue souhaite cultiver entre les communautés, souligne Malek Chebel.

De belles signatures

Avec pour seul mot d’ordre : la liberté de ton et de pensée. Malek Chebel assure attendre de ses contributeurs qu’ils partagent « sa façon de voir mais pas toujours sa façon de penser ». « La liberté d’expression est indispensable au vivre-ensemble », affirme-t-il encore.

Dans le tout premier numéro, historiens, artistes, intellectuels se côtoient pêle-mêle. Ainsi, l’actrice syro-libanaise Darina al-Joundi raconte son combat contre le voile en France et un professeur de littérature francophone à la Sorbonne, Romuald Fonkoua, propose une enquête consacrée aux musulmans américains. Au sommaire également, un entretien avec Fellag, l’humoriste algérien et auteur des « Petits chocs des civilisations ».

Un deuxième numéro est prévu pour décembre 2013 en attendant le développement audio et vidéo du site internet et la parution d’éditions thématiques sur « la liberté », le « vivre-ensemble » ou la « crise ».

Article précédentAlgérie : Appel à des sanctions contre les fraudeurs au Bac
Article suivantLa culture du cannabis envahit El-Menéa : 5000 plants découverts