Algérie : des émeutes pour protester contre la vente des boissons alcoolisées

0
Advertisement

Dimanche, à Tizi-Ouzou, une route nationale a été bloquée et des pneus brûlés en protestation contre les débits de boissons alcoolisées.

Des manifestations qui ne sont pas nouvelles dans le pays. Depuis 2011, les actions de protestations contre les débits de boissons et les bars clandestins se multiplient. En septembre 2011, au port de la Madrague à 20km d’Alger, des manifestations avaient provoqué la fermeture de nombreux débits de boissons alcoolisées qui n’ont pas rouvert depuis.

La région de Tizi-Ouzou compte encore de nombreux magasins de vente de boissons alcoolisées et des bars, la plupart informels, qui sont visibles et connus de tous. Les dernières protestations contre la consommation d’alcool à Tizi-Ouzou, remontent à août 2012 où plusieurs bars clandestins avaient été saccagé.

Il n’existe aucune loi interdisant de boire, commercialiser ou produire de l’alcool en Algérie. Néanmoins, ces activités sont sévèrement réglementées et  la protestation contre la commercialisation de l’alcool s’est intensifiée ces dernières années. De nombreux bars et débits de boissons ont  été amenés à fermer favorisant ainsi l’apparition de bars clandestins. Les autorités ne condamnent pas ce phénomène. La consommation d’alcool, quant à elle, ne baisse pas.

Article précédentUn terroriste algérien, assigné à résidence surveillée en France, prend la fuite
Article suivantVolée à l’Algérie, une pièce archéologique est exposée en Tunisie