« Ce soir, vous allez voir le président Bouteflika à la télévision », a promis, ce mercredi 8 octobre, le secrétaire général du Front de libération nationale, Amar Saïdani.

Étonnante déclaration du patron du FLN  à notre confrère le quotidien Liberté ! Pourquoi c’est Amar Saïdani qui en a fait l’annonce et non pas la Présidence de la République ? En a-t-il fait l’annonce pour dire à « ses adversaires du sérail » qu’il fait non seulement partie l’entourage immédiat du chef de l’Etat, mais aussi et surtout que c’est à lui que revient l’exclusivité d’une telle « information » ? Étrange sortie qui intervient dans un contexte marqué par de folles rumeurs sur l’Etat de santé de Bouteflika, perdus des écrans radars depuis une bonne quinzaine de jours.

Les rumeurs les plus folles ont même donné Bouteflika pour mort. Alors, ce soir, les téléspectateurs vont-ils le voir vraiment au JT de 20 H de l’ENTV ? Wait and see. D’autre part, mercredi après-midi, c’est l’agence de presse gouvernemental, l’APS, qui a annoncé également que le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, « a reçu mercredi à Alger le diplomate et ancien ministre des Affaires étrangères, Lakhdar Brahimi ». En toute vraisemblance, des images de Bouteflika en compagnie de Lakhdar Brahimi devraient être diffusées ce soir au JT de 20 H de l’ENTV.

Article précédentEn pleine incertitude politique, tous les officiers du DRS appelés à rejoindre en urgence leurs postes
Article suivantAlger : Le procès du blogueur Tarek Mameri renvoyé