L’hypermarché Ardis a ouvert ses portes à Alger

Un nouveau centre commercial a ouvert hier à Mohammadia, à l’est d’Alger. Après trois ans de travaux, le nouveau centre commercial Medina Center, lancé par Abdelouahab Rahim, PDG d’ARCOFINA, doit répondre aux attentes des Algériens.

Le complexe est composé d’un hypermarché Ardis et de 49 boutiques, 5 restaurants et même un aquaparc. Un parking de 5000 places est mis à la disposition des usagers.

Dès l’ouverture, légèrement en retard, le monde se presse déjà aux portes des magasins. Certains réglages techniques restent à faire sur cet espace de 10 000 m².

« L’hypermarché est divisé en 5 univers », explique Nourredine Abdesselam, le directeur de l’administration générale. « Le secteur produit de grande consommation (PDC) qui représente 70% du chiffre d’affaires du magasin, le secteur produits frais, le textile, l’électronique-photo-ciné-son  et le Bazar qui comprend entre autres vaisselle, plantes, librairie, jouets, etc. »

La surface et l’offre de ce nouveau supermarché correspond aux attentes des consommateurs algériens, heureux de trouver en un même endroit « tout ce dont nous avons besoin », selon une cliente du magasin.

Malgré tout, certains couacs sont venus faire de l’ombre au succès de l’ouverture. Pour la plupart des rayonnages, l’absence de prix sur les produits s’est faite remarquée.

L’attente aux caisses était parfois un peu longue, les 150 caissiers recrutés devant se familiariser avec le nouveau matériel.

Le pari de ce projet ambitieux lancé juste avant le mois du Ramadhan n’est, d’après Nourredine Abdesselam, qu’un début.

« Nous avons l’ambition d’ouvrir 19 hypermarchés sur le territoire national, ajoute-t-il. Le prochain est déjà en cours de réalisation près d’Oran à Bir el Djir.»

Interview vidéo du PDG de la holding ARCOFINA, Abdelouahab Rahim

A retenir :

– Nouveau centre commercial à Mohammadia

– 49 boutiques, 5 restaurants, un aquaparc

– Ambition d’ouvrir 19 hypermarchés en Algérie

Sarah Haderbache

2 comments

La drogue est l’humanité c’est un très vaste sujet. Dans toute les sociétés des drogues sont admises et d’autres sont rejetés; Une phrase d’un reportage m’a marqué sur cce sujet : “les drogues autorisées dans nos sociétés sont celle qui rendent actifs et améliorent notre productivité”. Pour ne citer que quelques drogues admises le café tout bêtement. Aller dans d’autres pays, dans des tribus reculés et des drogues tel que l’hayahuasca ou les feuille de coca sont utilisés naturellement, en inde les sadhou (sorte de religieux sacré) passent leur vies à fumer du chanvre, etc, etc. La drogue a d’abord était utilisé en médecine, fut un temps on soigner même la dépendance à une drogue par une autre.. etc.. Nos toxicomanes fument principalement du zatla, il y’a pire comme drogues, celle ci étant légale ans divers endroit et utilisé notamment pour des raisons médicales dans certains pays. Cette drogue fait même partie de rituels religieux (ex : rastafarisme qui est une religion et d’autres également), comme d’autres drogues d’ailleurs. Toxicomane me fait penser surtout aux junkies, qui prennent du crack, de la meth, de l’héro, subutex etc.. Toxicomane ne me fait pas penser aux fumeurs de joints, même s’il en fument 15/jours… Ailleurs le qat est une coutume ancestrale… faîtes vous arrêter en France avec du qat sur vous, c’est comme si vous aviez de la coke carrément.. L’homme et la drogue, une grande et longue histoire que je trouve assez intéressante perso..

Laisser un commentaire

*