L’AG élective de la Fédération algérienne de football (FAF) n’aura finalement pas lieu le 20 mars en cours. Elle est reportée au 27 avril prochain. L’argument de la Commission de candidature pour justifier ce report est d’ordre réglementaire. Mais est-ce la vérité?

«Après examen des statuts de la Fédération algérienne de football approuvés par la FIFA et soucieux du bon déroulement de l’assemblée générale élective, la commission électorale et selon l’article 26.1.2 des statuts de la FAF qui stipule que les élections auront lieu soixante (60) jours après la date de la tenue de l’Assemblée générale ordinaire de fin de mandat, la date de l’assemblée générale élective aura finalement lieu le jeudi 27 avril 2017, soit 60 jours après l’AGO du 27 février dernier», indique la Commission dans un communiqué.

Mais selon d’autres sources, les raisons de ce report sont ailleurs. Hier, à 17 h, dernier délai pour le dépôt des candidatures, Kheireddine Zetchi, président du Paradou AC, était le seul candidat pour remplacer Raouraoua. Le délai avait été prolongé jusqu’à minuit. Juste avant l’heure fatidique, des présidents de clubs -les noms de Hannachi, Ghrib et Serrar entre autre sont cités- auraient apparemment confectionnés leur liste, menée par Abdelkrim Medouar, porte-parole de l’ASO Chlef et député FLN.

Ces derniers, probablement mécontents du processus mis en marche, auraient-ils «perturbé» les plans élaborés «en haut lieu» pour introniser Zetchi ?

Elyas Nour