Le regard hagard, l’air perdu et la bouche constamment ouverte ; c’est sous cet aspect que le chef de l’Etat a effectué, ce mardi, une nouvelle sortie dans la capitale.

Abdelaziz Bouteflika s’est rendu, en fin de matinée, au siège de la zaouia El-Balkaidia située à Tixeraine, dans la commune de Birkhadem. Les images de certaines chaînes de télévision ont montré un Bouteflika pratiquement immobile. Il a trouvé du mal à tirer le ruban placé sur la plaque commémorative de l’inauguration du site religieux. Le président de la République, placé au milieu d’hommes portant des tuniques religieuses, a assisté à des chants liturgiques. Mais l’homme est resté partout silencieux.

La Zaouia inaugurée, le cortège présidentiel, qui a bloqué la circulation dans une bonne partie de la capitale, s’est dirigé vers la grande-mosquée d’Alger. Abdelaziz Bouteflika a « visité » ce chantier dont la grande salle de prière est au stade des ornements et des dernières finitions après la fin des grands travaux. Elle sera, en principe, inaugurée, vers la fin de l’année en cours.

Visiblement, Bouteflika veut marquer les Algériens par cette virée à la veille du mois de Ramadhan.

 Akli O.

Présidence/ Bouteflika visite deux sites religieux à Alger
1 (20%) 2 votes