Notre histoire remonte à « plus de deux millions d’années », a affirmé le Dr. Mohamed-Seghir Ghanem, au cours d’une conférence animée à l’occasion de la clôture du mois du patrimoine à la maison de la culture Mohamed-Laïd Al Khalifa de Constantine. Selon cet universitaire, chercheur au département d’histoire de l’université Mentouri, les fouilles effectuées dans les années 1930 à Ain Lahneche, près d’El Eulma (Sétif), ont prouvé une présence humaine remontant, selon les estimations, à 1,8 million d’années.

APS