Le travail des enfants est « quasiment inexistant » en Algérie, a affirmé samedi, le secrétaire général du ministère du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Mohamed Khiat. « Les résultats de contrôle des services de l’Inspection du travail ont révélé que le travail des enfants est quasiment inexistant en Algérie, du moment qu’il n’a été enregistré que 0,17 % d’enfant qui travaillent dans le secteur économique dans le cadre d’une relation du travail (salarié) en 2008, contre 0,54 % en 2006, 0,56% en 2002 », a souligné M. Khiat lors d’une rencontre organisée à l’occasion de la Journée mondiale contre le travail des enfants. Une enquête menée en 2008 par les services de l’Inspection du travail a confirmé « le faible taux d’occupation d’enfants », ainsi, a-t-il précisé, dans 4.820 entreprises contrôlées employant 38.650 travailleurs, « il a été enregistré 68 enfants moins de 16 ans, soit un taux de 0,17 % ».

APS