Mes chers amis de Algerie Focus,

Votre indignation est tout à fait justifiée. C’est une faute professionnelle impardonnable de ma part. Je vous prie simplement de croire qu’il s’agit d’une omission toute humaine et guère d’une politique d’ostracisme sciemment entretenue. Je vous présente par conséquent mes plus plates excuses en me mettant instamment à votre disposition pour corriger cette bévue.

Fraternellement.

Mustapha Benfodil

Réponse de la rédaction

Cher confrère,

j’avoue que nous avons été désagréablement surpris en découvrant ton article ce matin dans El Watan et le fait que nous soyons absents dans ton enquête. D’autant, que le journal fête demain ses deux ans. Nous nous attendions à un minimum de soutien de la part de la corporation en ces temps durs pour la presse algérienne. Maintenant, que tu me dis que c’était une omission et non pas un ostracisme, je te crois sur parole et accepte tes excuses. Nous vous présentons les nôtres aussi, car nous avaons été un peu fort nous aussi.

Sans rancune

Fayçal Anseur