Un policier algérien est mort et deux autres ont été blessés dans le mitraillage mercredi de la voiture du chef de la sûreté de la sous-préfecture de Ben Douala, en Kabylie, a-t-on appris de sources locales. Le responsable qui était, semble-t-il, visé est indemne.

Le policier qui était au volant a été atteint de plusieurs balles. Il est mort lors de son transfert vers un hôpital de Tizi-Ouzou. Ses deux collègues ont été blessés. Le chef de la sûreté de la sous-préfecture de Ben Douala est, pour sa part, sain et sauf.

Les assaillants avaient probablement été informés de l’itinéraire qu’emprunterait le véhicule banalisé. Ils ont profité de son ralentissement à un carrefour, situé à Tala Bounana (à l’est de Tizi-Ouzou), pour le mitrailler de plusieurs rafales.

La veille, dans la même sous-préfecture de Ben Douala, les passagers armés d’un véhicule avaient ouvert le feu sur une brigade mobile de la police judiciaire en patrouille. Les policiers avaient répliqué et les assaillants avaient pris la fuite.

Lundi, à 4h du matin, un kamikaze a attaqué un commissariat dans le centre-ville de Tizi-Ouzou, faisant 33 blessés dont un brûlé au troisième degré.

AP