Les Etats-Unis ont réaffirmé lundi leur « solide relation » avec l’Algérie et ont réitéré leur condamnation de l’attaque terroriste perpétrée vendredi dernier contre l’Académie militaire inter-armes de Cherchell.

Dans une déclaration liminaire faite avant de passer aux questions-réponses de son briefing quotidien, la porte-parole du département d’Etat américain, Victoria Nuland, a souligné que « les Etats-Unis condamnent fermement l’attaque terroriste perpétrée le 26 août contre l’académie militaire de Cherchell, en Algérie ».

« Nos pensées et nos prières vont aux proches de ceux qui ont été tués ou blessés à la suite de cet horrible événement », a-t-elle ajouté.

Tout en condamnant cet acte terroriste, la porte-parole du département de Hillary Clinton a tenu également à réaffirmer que « les Etats-Unis et l’Algérie ont une solide relation bilatérale, et cette tragédie (de cette attaque terroriste) souligne la nécessité de continuer à renforcer nos efforts conjoints en tant que partenaires pour combattre le terrorisme sous toutes ses formes ».

Il est à rappeler que dix-huit (18) personnes ont été tuées et 26 autres blessées dans l’attentat terroriste perpétré vendredi, une dizaine de minutes après la rupture du jeûne, contre le mess extérieur de l’Académie militaire inter-armes de Cherchell.

Le ministère de la Défense nationale a indiqué que ce crime terroriste « démontre une nouvelle fois que les groupuscules terroristes tentent à travers cet acte abject d’atteindre des objectifs médiatiques afin de desserrer l’étau qui leur est imposé sur le terrain par les forces combinées de sécurité qui ont réalisé des résultats remarquables, notamment durant les dernières semaines ».

Le Haut Commandement de l’Armée nationale populaire, « tout en s’inclinant à la mémoire des chouhada ayant péri dans cet acte ignoble », a réitéré sa « détermination à mettre hors d’état de nuire ces bandes criminelles et assurer la paix et la quiétude dans l’ensemble du pays ».

APS