Les incidents ayant émaillé le match MC Saida-USM Alger, comptant pour la 25e journée du championnat de Ligue1, n’ont pas  été sans  conséquences, puisque à l’issue de la partie qui s’est soldée sur un score de parité  un partout,  des actes de violence et de vandalisme et de saccage  ont été perpétrés par des supportes « Saïdi » en colère.

Plusieurs édifices publics ont été saccagés ou carrément brulés, comme  l’agence commerciale de l’ADE ou de Sonelgaz. D’ailleurs plusieurs arrestations ont été opérées par les services de sécurités.

Selon nos sources par moins de 40  supporters impliquées dans les troubles ont été interpellées par les éléments de la police.  Et  pas moins de six joueurs et un dirigeant de l’USM Alger ont été blessés dans des actes de violence, qui ont éclaté juste à l’issue  du match. Il s’agit des joueurs Laifaoui, Hamiti, Chafai, Bouchema, Maiga, le gardien Zemmamouche et le dirigeant Abdallah Cherchar qui ont été transférés au service des urgences de l’hôpital « Ahmed Medaghri » de Saida pour recevoir  les premiers soins, avant d’être transférés vers Alger. Laifaoui et Cherchar  sont toujours en observation à l’hôpital Mustapha Bacha (Alger), selon le vice-président de l’USMA, Rabah Haddad cité par l’APS.

Le  premier responsable de l’instance dirigeante de la compétition la Ligue de football professionnelle (LFP), Mahfoud Kerbadj n’est pas resté en reste. Écœuré,  Kerbadj a indiqué que de lourdes sanctions  seront prises envers  MC Saida.

Dans une déclaration à l’APS, le président de la LFP  a insisté pour dire que « Même si cette commission est affiliée à la LFP, elle reste souveraine dans ses décisions. Je refuse d’interférer dans ses prérogatives. Mais les sanctions dans pareil cas devraient être exemplaires ». Il a annoncé que la  commission de discipline, présidée par l’ex président de la FAA, M. Hamid Haddadj, se réunira  demain lundi pour traiter cette grave affaire.

Pour sa part,  Le bureau de la Fédération algérienne  de Football  s’est réuni ce dimanche pour examiner cette situation de violence qui prend de l’ampleur dans les stades. Selon un communiqué de l’instance que dirige Mohamed Rouraoua. « Le bureau fédéral a décidé de prendre des mesures plus sévères à l’encontre des clubs dont les supporters seront à l’avenir impliqués dans des actes de violence », lit-on dans le communiqué de la FAF.

Rappelons que plus de 3600 sièges des tribunes du stade olympique du 5 juillet ont été saccagés et deux caméras haute définition (HD) ont été totalement détruites, lors du match comptant pour les quarts de finale de la Coupe d’Algérie, ayant opposé  USM Harrach-USM Alger.

RAF