« Yema », retracera l’histoire de ces mères algériennes victimes des années de terrorisme lors de la prochaine Mostra de Venise.

Djamila Sarahroui est sélectionnée dans la catégorie Orrizonti

La réalisatrice Djamila Sahraoui présentera son film « Yema » lors de la prochaine Mostra de Venise. Le festival international qui se déroulera du 28 août au 8 septembre, est l’un des plus prestigieux dans le monde du cinéma.

Le film de la réalisatrice représentera l’Algérie pour la catégorie hors-compétition Orrizonti, créée à l’occasion de cette 69e édition du festival italien.

« Yema » raconte l’histoire de Ouardia, une femme algérienne, dont la vie est parsemée de drames. Elle  a perdu ses deux fils : le premier est mort et enterré prés de la maison, le second est le chef d’un maquis terroriste et il est peut-être l’assassin du premier. Un imbroglio familial, qui dévoile les différents personnages de la décennie noire, et la schizophrénie de toute une société.

Un réalisatrice plebiscitée

Djamila Sahraoui a déjà été récompensée pour plusieurs documentaires qu’elle a réalisé, notamment son premier long métrage « Barakat » (2006), primé par une douzaine de prix dans le monde, dont le Prix du Meilleur film arabe au Festival du Caire. Il ne lui manque plus que le fameux Lion d’or à son palmarès.

A travers divers festivals internationaux, elle a été la fidèle représentante du cinéma algérien, souvent absent de ce type de compétition.

Amina Boumazza

Notez cet article