Le festival international de la danse contemporaine ouvrira ses portes du 15 au 22 novembre au Palais de la Culture Moufdi Zakaria à Alger.

Placé sous le thème  du cinquantenaire de l’indépendance,  plus de 18 pays seront représentés lors la quatrième édition de ce festival. Sous l’intitulé  “Mouvements en liberté”, ce festival promet d’être à la hauteur de tous les espoirs.  En effet, en parallèle des spectacles de danses , il sera possible d’assister à des conférences, des workshops et des ateliers de danses.

L’objectif affiché est de faire découvrir et de faire partager la danse à la jeunesse algérienne.

Le chorégraphe Kamel Ouali sera l’invité d’honneur. L’année dernière, c’était la chorégraphe mexicaine Sonia Amélio qui avait été honorée à Alger. Imed Jemâa, le précurseur de la danse contemporaine en Tunisie recevra également  un hommage du festival pour l’ensemble de sa carrière.

A travers ce programme, Mme KADDOURI, la commissaire du festival, affiche bel et bien sa volonté de développer encore davantage les arts de la danse dans le paysage artistique algérien.